Québec numérique regroupe des individus et citoyens ayant en commun la mission de rassembler, développer, promouvoir et valoriser la communauté numérique de Québec et son apport social et économique, par le partage, la rencontre et l’émergence de projets communs.

Jour 7 — Congé et verdure

Dimanche, on le sait, tout ou presque est fermé en France alors pourquoi s’obstiner ? La troupe prend un jour de congé et se fait conduire dans deux vignobles bordelais qui eux, heureusement, ne sont pas fermés !

La rédaction tient à remercier le carnet de contacts vinicoles très bien fourni de Pierre-Luc.


Graves et Sauterne, dans l’ordre

La première visite impressionne dès l’arrivée : de grands bâtiments très propres, un immense domaine. À Malartic-Lagravière, on n’est pas n’importe où. Tout est propre, réglé au quart de tour. La salle des cuves de ce grand cru de Graves fait penser à la salle des machines d’un vaisseau spatial : stainless, tableau de commande, passerelles. Ce qui n’empêche aucunement le vin d’être bon ! On a même pu se balader un peu dans les vignes, au soleil. Pas mal du tout !

Afficher davantage

Comments

Jour 6 - Visites et une petite soirée

Certains d’entre nous y étions passés l’an dernier, mais cette fois ce fut une visite complète — et même un déjeuner — au Projet Darwin, le coworking / pépinière presque de rêve. Bon, ça certainement coûté assez cher à mettre en place, quand même, dans cet ancien bâtiment militaire complètement refait. Il y a même une excellente table et une … école de voile puisque c’est au bord de l’eau. À donner envie… et des idées.


Des bassins et des écoles

Ensuite, par un 30 degrés Celcius — en octobre et on n’est pas tous habillés pour… on nous amena voir le grand projet des bassins à flots de Bordeaux. Ce chantier de plusieurs centaines de millions d’euros va revamper complètement une ancienne zone industrielle et portuaire datant de la Seconde Guerre mondiale. Mais ça c’est moins numérique, donc, nos hôtes en ont profité pour nous faire rencontrer — pas en mode plénière je vous rassure — 9 écoles du numérique qui vont y élire domicile sous peu. Ça aussi (enseigner le web différemment, pas refaire le port, faut que vous suiviez un peu…) c’est assez inspirant et ça donne des envies.

Émilie, vers 17h, avait organisé un pop up instameet en collaboration avec la Librairie Mollat. Ça permit à Joé de profiter de sa nouvelle passion pour Instagram…


Soirée qui fait plaisir, quand même

La Brasserie Bordelaise. Vins et excellente table, merci à iXmédia, Libéo, Québec numérique et Isabelle pour les vins… et à Pierre-Luc de mélanger “yat” et “yan” … qui nous a fait goûter un très bon Pommerol, par hasard.

Plus que deux jours.

Comments

Jour 5 - 6 choses à faire à Bordeaux qui résument bien un vendredi en mission d’affaires

Bordeaux la belle, nous étions réellement heureux d’y revenir. Donc, à la Buzzfeed, puisque nous sommes dans le numérique, voici notre journée du vendredi.

Comprendre la French tech, enfin

C’est à la mairie que débute notre journée pour une rencontre avec madame Virginie Calmels, adjointe d’Alain Juppé, maire de Bordeaux, et responsable du développement économique de la ville. Excellente rencontre qui nous a permis, entre autres et c’est important, de bien saisir le concept et les répercussions du label French Tech tant entendu depuis le début du voyage sans jamais être capable de mettre réellement le doigt (digital) dessus. Nous y reviendrons en détail, mais l’important pour vous ce matin est de savoir que cette initiative de madame Axelle Lemaire a cristallisé les régions dans un projet commun : obtenir cette fameuse marque. Maintenant, les acteurs du numérique se sont connus, ont travaillé ensemble et c’est déjà, à ce qu’on nous dit, beaucoup.

Afficher davantage

Comments

Jour 4 — Plénières et sur la route

C’est de Bordeaux que je vous écris ce matin pour vous raconter un peu le jour 4 de notre mission française. Hier, ce fut quand même plus tranquille.

D’abord, Dali Berthiaume a discuté en plénière matinale sur l’avenir numérique de l’opéra avec le directeur de celui de Rennes. Dans l’après-midi, après un excellent dîner d’équipe, la troupe avait du théâtre au menu. Oui oui. Dans un atelier créatif visant à imaginer, inventer et… jouer des usages numériques innovants, on a eu droit à de belles — et parfois plutôt drôle, de présentation. On dit même que si Pierre-Luc se tanne de la direction générale de Québec Numérique, il pourrait facilement se recycler dans la comédie…

Puisque toute bonne chose a une fin, la dernière conférence sur la réalité augmentée a terminé notre passage à Rennes. Six heures de bus — et par n’importe lequel, le bus officiel du Stade Rennais Football club, des vrais de vrais pros j’vous dis ! — pour se rendre à Bordeaux, arrivée à minuit.

Afficher davantage

Comments

Jour 3 - Blind date, conférences et un peu de cidre

Le retard de cette publication est dû à l’excellence du cidre breton. C’est dit.

Pendant que Jonathan Beslisle participait à la plénière d’ouverture sur le big data, la majorité de la troupe se préparait à une série de blind date professionnels avec des entrepreneurs rennais. La rumeur veut que plusieurs de ces rencontres ont débouché sur de beaux projets de collaboration.

Le dîner nous a aussi fait faire une découverte culinaire : le hot-dog breton. Une saucisse dans une crêpe salée ! Pas mauvais du tout, mais sans moutarde, malheureusement.

 

Afficher davantage

Comments

Jour 2 — Découvertes

Pour utiliser une expression totalement inconnue ici : Attachez votre tuque avec de la broche !

Pendant qu’une partie de l’équipe affrontait le trafic nantais pour jeter les bases d’une nouvelle collaboration Québec Numérique — Atlantic 2.0, le reste de la troupe prenait l’autocar pour une série de visites particulièrement … compacte.

J’essaie de résumer. (Rendez-vous à la fin, on y parle de l’autocar…)

Afficher davantage

Comments

Jour 1 — Transports et opéra

C’est plutôt fourbu que la délégation, après 14 heures de transports depuis Québec, arrive enfin à Rennes en milieu d’après-midi. Sans plus attendre débute une séance de conférences auxquelles participent plusieurs membres du groupe, dont Ana-Laura Baz et Carl-Frédéric De Celles. Ces discussions nommées Regards croisés Rennes-Québec ont portées sur le numérique, notamment en culture, dans l’entrepreneuriat et en enseignement supérieur. Elles furent suivies par la signature de plusieurs ententes de partenariat international.

Petite pause d’une heure et tout le monde à l’Opéra

La délégation était ensuite attendue à un coquetel dînatoire dans la rotonde de l’Opéra de Rennes. Les rencontres y furent nombreuses, notamment avec les représentants de Namur et les participants des différentes conférences de l’après-midi.

Pour terminer la journée, l’Opéra de Rennes a présenté aux invités, dans une courte conférence multimédia, ses différents projets d’intégration du numérique dans ses créations. Notamment, le Don Giovanni de Mozart a été, en 2009, filmé en 3D haute définition et rediffusé dans plusieurs endroits en France attirant plus de 5000 spectateurs pour une représentation assurément hors du commun.

Comments

Québec Numérique et TRAKK signe un protocole de coopération

COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate

Signature d’une entente de coopération entre les communautés numériques de Québec et de Namur

Québec, le 3 septembre 2014 — À l’occasion du 15e anniversaire de l’officialisation des relations institutionnelles entre la ville de Namur et la ville de Québec, M. Carl-Frédéric De Celles, président de QUÉBEC NUMÉRIQUE et M. Gilles Bazelaire, président de TRAK[K] sont heureux d’annoncer la signature d’une nouvelle entente de coopération entre les communautés numériques des deux villes.

L’entente qui a été signée ce midi sous l’égide de monsieur le gouverneur de la Province de Namur, Denis Mathen, favorisera la connaissance et la collaboration entre les écosystèmes numériques et technologiques. La présente entente s’articule autour de missions réciproques entre les villes lors d’événements majeurs touchant le numérique, de projets conjoints entre les entrepreneurs, les travailleurs, les chercheurs et les citoyens et de futures missions conjointes sur des territoires tiers. De plus, les organismes s’engagent à mettre en place un partage de veille de l’actualité numérique en plus de servir de propulseurs pour les projets parallèles liés au numérique. En outre, comme l’innovation provient parfois des comparaisons, les communautés travailleront à développer un tableau de bord comparatif des indicateurs de l’évolution du numérique dans chacune des communautés.

Tout comme Québec, la ville de Namur fait partie du réseau des villes intelligentes et la capitale Wallonne fait preuve de beaucoup de dynamisme pour se développer sur le réseau international. L’ambition de Namur est de développer une dynamique d’innovation urbaine intelligente, qui stimulera l’économie de son territoire et s’inscrira au cœur d’un rayonnement international en mettant en exergue le savoir-faire wallon.

TRAK[K] : PORTE-VOIX DES BESOINS ET USAGES URBAINS POUR LA CRÉATION DE PRODUITS ET SERVICES INNOVANTS

Le TRAK[K] est un espace pluridisciplinaire dédié à la créativité et à l’innovation. Ses principales fonctions sont un incubateur pour PME, un espace de travail partagé, un Creative Lab, un Fab Lab, un espace d’exposition, des studios, des salles de réunion, bref toutes les étapes nécessaires au service d’un processus rapide d’innovation urbaine.

Au sein du TRAK[K], les entrepreneurs et porteurs de projet pourront problématiser les enjeux du développement urbain, créer de nouveaux produits et services, passer rapidement en phase de prototypage grâce au Fab Lab, puis très vite, tester leurs prototypes auprès des utilisateurs et consommateurs potentiels afin d’améliorer leurs produits/services en fonction des retours. 

QUÉBEC NUMÉRIQUE : LEADER DE LA COMMUNAUTÉ NUMÉRIQUE DE QUÉBEC

QUÉBEC NUMÉRIQUE regroupe des individus et citoyens ayant en commun la mission de rassembler, développer, promouvoir et valoriser la communauté numérique de Québec et son apport social et économique, par le partage, la rencontre et l’émergence de projets communs.

QUÉBEC NUMÉRIQUE désire accomplir sa mission en organisant et favorisant la tenue d’événements, en mettant sur pied un lieu rassembleur et en participant au rayonnement international de la communauté numérique de Québec.

Annexe : Entente de collaboration TRAK[K] et QUÉBEC NUMÉRIQUE

-30 —

SOURCE ET CONTACT :

Pierre-Luc Lachance | Directeur général Québec Numérique | plachance@quebecnumerique.com T. 418.558.7455 

Comments

Femmes Alpha lance ses activités avec un atelier touchant le numérique

Pour lancer ses activités, le nouveau regroupement Femmes Alpha à décidé de s’aventurer dans un domaine qui a été longtemps une chasse gardée des hommes : Le Numérique.

Voici le résumé de cette soirée qui s’est déroulé mardi le 26 août dernier au Cercle!

Qu’est-ce qu’Adwords et comment peut-il contribuer au succès de votre  entreprise ou de votre projet personnel?

Voilà qui était le thème du tout premier évènement des Femmes Alpha, une nouvelle communauté de femmes leaders qui croient en la force de la collaboration et le partage d’outils afin de réaliser des projets à impact positifs pour la société.

À la mi-juin, Viviane Graillon rencontrait Joëlle Boutin et Isabelle Carrière lors d’un boot camp entrepreneurial d’une semaine organisé par La Ruche Académie et Startup Fuze. Très vite, la chimie s’est installée entre elles et c’est au courant d’une session de ‘’co-working’ au Cercle Lab Vivant que l’idée des Femmes Alpha est née.

Ce qui devait initialement être une mini-formation intime offerte pour les trois fondatrices s’est rapidement transformé en évènement réseautage sympathique aux allures de comédies-club américaines où les deux animateurs, James Eaves et Jean-Michel Lebeau se sont partagé la scène alternant de l’anglais au français.

AdWords selon James Eaves et Jean-Michel Lebeau

Cette première rencontre mensuelle, sous le thème ‘’AdWords’’, avait pour but de familiariser les participants avec le marketing web et de leur expliquer les avantages de Google AdWords.

Selon James Eaves (Startup Fuze) et Jean-Michel Lebeau (Cortex Media), co-animateurs de la soirée, ‘’AdWords peut contribuer considérablement à l’acquisition de nouveaux clients ou de nouveaux utilisateurs de site Web ou blog et c’est également une manière efficace d’identifier et de tester de nouvelles idées de projets et d’entreprise.’’

Ce qui était jadis chasse gardé des programmeurs et consultants en marketing numérique est aujourd’hui accessible à monsieur et madame tout le monde. Dans les dernières années, Google a complètement démocratiser sa plateforme et maintenant presque n’importe qui est capable de lancer une campagne Google AdWords que ce soit pour augmenter le traffic de son site internet pour ensuite les convertir en acheteur potentiel ou même tester le titre de son prochain roman. Aussi, insérer une balise Google (Google Analytics ou remarketing) ne requiert plus l’assistance de programmeurs, surtout depuis que Google a implanté un service à la clientèle accessible 24 heures sur 24 et ce dans plusieurs langues.

Selon Jean-Michel, la clé du marketing digital est de faire des essais et d’essayer de trouver des mots-clés de niche qui augmenteront le nombre de clics à moindre coûts. ‘’Par exemple, si vous vendez un jeu vidéo à des adolescents, vous pouvez essayer des mots-clés qui contiennent des fautes d’orthographes, pour rejoindre tous les adolescents qui n’épelleront pas les mots correctement lors de leur recherche Google.’’

Selon James Eaves, Google AdWords représente l’une des manières les plus efficace de faire de la publicité car les résultats sont mesurables, contrairement à plusieurs autres canaux de diffusion publicitaires plus traditionnels, comme la télévision. Aussi, tout comme les publicités Facebook, Google AdWords permet de cibler une audience bien précise tout en limitant son budget quotidien. Le grand avantage de google réside dans le fait qu’il est possible d’aligner les publicités et les mots clés avec l’intention du consommateur, lorsque celui-ci effectue une recherche précise sur Google.

Offrir des outils pratiques aux femmes leaders 

Ce tout premier évènement Femmes Alpha, qui a rassemblé près d’une cinquantaine de personnes, doit en partie son succès à la collaboration du Cercle Lab Vivant qui a eu l’excellente idée de créer un cocktail unique Femmes Alpha offert à tous les participants.

Au courant des prochains mois, les Femmes Alpha, dont les instigatrices sont Viviane Graillon, Joëlle Boutin et Isabelle Carrière, lanceront une série d’ateliers mensuels. Ceux-ci, organisés en collaboration avec divers experts, viseront à partager des outils pratiques et encourager la collaboration entre femmes leaders (bien sûr les hommes sont toujours les bienvenus) le tout dans une ambiance festive. Les Femmes Alpha ne prévoient pas d’instaurer un système de membership à leur communauté et préfèrent attirer les femmes leaders et les gens d’affaire de Québec grâce à la nature pratique et moderne des ateliers proposés et à l’ambiance unique et festive du Cercle de Québec.

Elles prévoient également de lancer leur blog-magazine le 4 novembre prochain. Celui-ci aura pour but d’inspirer les femmes et de partager des articles qui contribueront à la réalisation de leurs projets, que ce soit d’évoluer dans leur carrière, de relever des défis ou de démarrer une entreprise.

Prochaines dates à retenir :

30 septembre: Denis-François Gravel - l’Art de la présentation
4 novembre: Lancement officiel du blog-magazine Femmes Alpha
2 décembre: 5 à 7 philanthropique en collaboration avec RAIZE
20 janvier: Salon Ted X Québec et Les Femmes Alpha - le leadership féminin

Comments

La Ruche a 1 an : Que sont-ils devenus?

image

La plateforme de financement participatif exclusive à la région de Québec La Ruche vient de célébrer son premier anniversaire. Pour souligner l’événement et explorer les retombées concrètes de cette initiative du mouvement Ça bouge, Québec numérique a rencontré trois promoteurs qui ont utilisé La Ruche pour financer leurs idées ou leurs projets.

Afficher davantage

Comments